+33(04) 83 14 98 85 CrossFit Cannes
Enceinte, on n’arrête pas de Woder !

Enceinte, on n’arrête pas de Woder !

En ce début de cette nouvelle décennie, nous mettons à l’honneur les jeunes et futures mamans ! Notre adhérente du mois de Janvier viens d’ailleurs de rentrer dans la mother team ! Enceinte, elle a continué à s’entraîner et à nous prouver que même à plusieurs mois de grossesse, faire du sport n’est pas impossible ! Aujourd’hui, c’est avec plaisir que nous vous présentons notre Marie Rouault
Bonjour Marie 😀, peux tu te présenter à notre communauté ?
Coucou, moi c’est Marie, 29 ans, Pacsée et Maman d’une petite Lou depuis le 4 janvier de cette année. On habite à Mouans Sartoux avec mon conjoint Pierre depuis 2,5 ans. Née à Paris, 3 ans d’expatriation en Afrique, 10 ans à Avignon, un retour finalement à Paris pour les études dont 6 mois au Canada et plus récemment, un an en Australie. Ceux qui me connaissent vous parleront de mon besoin de bouger et de voyager.
Niveau pro, J’ai un master 2 de Marketing et de management. J’ai commencé en tant qu’assistante Marketing au pôle running chez Nike à Paris puis j’ai décidé de tout quitter pour le soleil et la chaleur du Sud Est de la France avec mon cher et tendre.
Passionnée de sport et de course à Pied depuis le plus jeune âge, j’ai troqué cette casquette sportive professionnelle pour le milieu de L’EHPAD, des résidences séniors et des personnes âgées. Passionnant et finalement tout aussi dynamique, je commercialise désormais les résidences du groupe EMERA. Je prendrai la direction d’une résidence séniors à Mandelieu mi 2020 à mon retour de congé maternité.
C’est un très beau parcours 😎 ! Voyages, réussites professionnelles, amour et maintenant bébé, avec ça le sport. Du coup, comment as-tu découvert le CrossFit et notre box ?
Mon conjoint Pierre m’a parlé pendant notre séjour en Australie du Crossfit très en vogue là bas. Moi qui ne voyais, depuis des années, que par la course à pied, je n’étais pas certaine d’accrocher. Coup de cœur immédiat lors de la séance d’essai. À l’aise au niveau cardio, j’ai pris une claque en muscu et en renfo. Il y a de quoi progresser à chaque séance et c’est ce qui m’anime dans cette pratique.
Dès notre retour en France, à Mouans, on a cherché une box dans la région et on a trouvé CrossFit Cannes sur Google. Bien notée, on a essayé, on est ressortis avec 2 abonnements. Cela fait désormais 2 ans que je m’y épanoui.
Qu’est-ce que le CrossFit t’apporte au quotidien ?
Ce sport est addictif à plein de niveaux ! Impossible de m’en lasser, toujours diversifié, on pratique plusieurs sports en un. Pour le corps et l’esprit c’est parfait. Les cours restent intimistes à 12, les coachs sont disponibles et à l’écoute. On retrouve les copains et la bonne humeur générale à chaque séance, on souffre, le plus souvent avec plaisir et on progresse à notre rythme sans pression ! Je me retrouve dans cette pratique que je place désormais
devant la course à pied. Niveau corps (body) c’est indéniable la silhouette s’améliore aussi.
Durant ta grossesse, tu n’as pas arrêté de woder, peux-tu nous raconter ton expérience ?
LA GROSSESSE. Parlons en. Je vous donne mon ressenti mais bien entendu chaque expérience est différente et personnelle. En couple depuis plus de 4 ans, cette grossesse était désirée et attendue. Cependant, très dynamique et sportive j’appréhendais ces 9 mois. Appréhension tant sur l’arrêt potentiel du sport que sur la prise de poids.
J’ai décidé de m’écouter, de continuer de pratiquer et de voir mois par mois ce que ça donnait. Il m’était inconcevable d’arrêter le sport. Quand j’ai annoncé ma grossesse à Ornella et Kevin ils ont tout de suite adaptés les séances. Majoritairement présente aux séances de 7h15 Ornella a su me proposer à chaque WOD des exercices qui évitaient les sauts et les mouvements qui pouvaient être inadaptés pour bébé. Encore merci à elle, à Thierry et à Kévin. Être entourée de professionnels aide grandement.
J’ai eu une grosse fatigue au 5ème mois. J’ai su m’écouter, ralentir
et me concentrer quelques semaines sur la marche à pied et la natation. Une fois ce mois difficile derrière moi, je suis revenue à la box en pleine forme et j’ai pratiqué 3 séances / semaine jusqu’à quelques jours avant mon accouchement.
Je peux désormais vous dire après ces 9 mois que le sport m’a permis de garder le moral et a participé à une prise de poids modérée. Voir son corps se transformer n’est pas chose facile mais je savais que c’était le prix à payer pour avoir ce petit être et devenir maman. Je souhaitais toutefois être en mesure de me retrouver rapidement après ma grossesse et garder un bon tonus musculaire était pour moi la clé.
J’écris ces lignes 1 semaine après mon accouchement. Sachez que je suis la 1ere surprise de la vitesse de récupération du corps. Cela est en partie dû et j’en reste intimement persuadée à la pratique du sport pendant la grossesse. Il me tarde désormais de reprendre le crossfit prochainement et là, encore une fois de manière adaptée le temps que je récupère pleinement.
As-tu un message que tu souhaiterais faire passer à toutes les futures mamans sportives ?
Ecoutez vous, faites ce qui vous anime et vous fait du bien !
J’ai été soutenue par mon conjoint pendant toute ma grossesse dans mes choix. Il connaît mon besoin de me dépenser et il a su m’écouter et m’encourager, je le remercie du fond du cœur pour ça. On a trouvé ensemble et avec l’aide des coachs des solutions pour que je ne sois pas frustrée et pour que notre petite puce puisse se développer dans les meilleures conditions.
D’un autre côté beaucoup de mes proches me disaient « Maintenant que tu es enceinte tu arrêtes le sport hein rassure moi ??? » « C’est quoi 9 mois dans une vie » « priorité bébé ». « ne porte pas ce pack d’eau tu vas te fatiguer » « pas les escaliers prend l’ascenseur ». « mange pour deux tu dois nourrir bébé » « profite du chocolat tu as le droit pendant 9 mois ». Ces conseils qui se voulaient bienveillants et protecteurs n’étaient pas en adéquation avec ma façon de voir la grossesse, qui ne doit pas systématiquement rimer avec un arrêt total d’activité et une prise de poids démesurée.
La prise de poids est obligatoire et pas toujours contrôlable mais pourquoi ne pas tenter de rester active un maximum à coté si on en a l’envie et l’énergie ?
En espérant que ce petit témoignage puisse rassurer les futures mamans sportives. Sport et grossesse sont parfaitement compatibles et ce, jusqu’à la fin ! Vous seule êtes le baromètre de votre bien-être
Sportivement et à très vite pour un WOD. Marie.
Merci infiniment Marie d’avoir partagé ton expérience CrossFit avec nous ! Nous te souhaitons beaucoup de bonheurs avec ta famille et nous sommes heureux de te compter parmis nos fidèles adhérents !
Chères futures mamans, vous savez maintenant que continuer le sport pendant votre grossesse est tout à fait possible tant que vous adaptez vos mouvements en fonction. Rox Lap nous le prouve aussi en ce moment même, enceinte de plusieurs mois, elle continue à pratiquer le sport qu’elle aime.
Parlez-en à vos coachs, ils sauront faire ce qu’il faut pour vous aider ! 😉

Laisser un commentaire

Fermer le menu